top of page

Le Centenaire du mandat pour la Palestine

et son importance permanente en droit international

Au mois de novembre 1920, des délégations du monde entier séjournent à Genève en vue de la première assemblée générale de la société des nations.

La délégation britannique séjourne pendant une semaine dans l’hôtel Beau-Rivage. Lord Balfour qui est présent rédige sur du papier à lettre de l’hôtel un brouillon qui deviendra le mandat pour la Palestine.

Conséquence direct de la résolution de San Remo, le mandat pour la Palestine est signé le 24 juillet 1922 à Londres et prendra effet en 1923.

Un genevois William Rappart appose sa signature sur le mandat en tant que secrétaire générale des mandats.

La portée du mandat pour la Palestine dans le processus de création d’un foyer national juif est centrale. Sans ce mandat, l’établissement de ce foyer aurait été impossible.

L’objectif de l’événement

Commémorer cette étape importante de l’histoire de la société des nations en lien avec Genève et l'un des événements les plus marquant du 20ème siècle, la création de l’état d’Israël.

Mieux faire connaître les implications essentielles du mandat pour la Palestine du point de vue du droit et de la justice international. Plus précisément la présentation durant la conférence portera sur la centralité et les liens internationaux, juridiques et politiques entre la conférence de San Remo (1920), la déclaration de Balfour (1917), La conférence de la Paix de Paris (1919), le pacte de la société des nations (1919), le mandat pour la Palestine (1922), la Charte des Nations Unies ()1945-1948, la naissance de l’Etat d’Israël (1948), la possession de territoires d’Israël (1967) et l’annexion des territoires par Israël (1980).

Il est essentiel de faire connaître les faits historiques qui soutiennent les revendications juridiques territoriales du peuple juif et de l’Etat d’Israël en ce qui concerne les territoires qui ont été couverts par le Mandat pour la Palestine.

Il y a cent ans un mandat fut signé, ou en sommes-nous aujourd’hui ? Les organisateurs désirent donner l’opportunité aux invités, de comprendre la globalité du processus que fut l’établissement du foyer national juif en Palestine ainsi que le rôle de Genève et de personnalités genevoises dans ce processus.

A propos de l’orateur

JacquesGauthier_edited.jpg

Le Dr Jacques Gauthier est un avocat de renommée internationale. Il vit à Toronto est marié et à quatre filles. Il a obtenu un doctorat à l’Institut Universitaire de Hauts études International de l’Université de Genève (maintenant l'Institut de hautes études internationales et du développement) en 2007 sur le thème « Sovereignty Over the Old City of Jerusalem ».

Il a voué plusieurs années de sa vie pour compléter une thèse d’une taille considérable (1300 pages) et extrêmement bien documentée. Cette thèse lui a permis de redécouvrir l’ensemble des traités, parfois oubliés, qui ont participé à la fondation d’un foyer national juif en Palestine. Ces travaux ont été sollicités par divers gouvernements et entités étatiques.

Chevalier de l’ordre du mérite de la république française (2000) et chevalier de la légion d’honneur de la République Française  (2015),  Outstanding Advocate Award – Canadian Antisemitism Education Foundation, (2020), le Dr  Gauthier a organisé et participé à de multiples conférences dans le monde pour présenter les éléments de sa thèse et particulièrement à l’égard de la Conférence de San Remo et sa grande importance concernant les droits souverains du peuple juif et de l’Etat d’Israël.

Ces présentations ont porté sur les faits historiques et leurs implications juridiques.

Les résultats de ces recherches ont permis au Dr Jacques Gauthier de présenter son travail aux événements et entités suivants :

  • Conférence de Beijing organisée par le parti central de Chine comme vice-chairman du Centre des Droits et Démocratie du Canada (Novembre 2009) ;

  • Parlement Européen à Bruxelles (Juin 2011) ;

  • Dirigeants du Sénat de la république d’Italie à Rome (Juillet 2011) ;

  • Membre du Parlement Britannique au Palace de Westminster à Londres (Juillet 2011) ;

  • Représentants du Sénat Américain dans le capitole à Washington (Septembre 2011) ;

  • Membres du Parlement Japonais Tokyo dans le cadre de la célébration du 92ème anniversaire de la conférence de San Remo e 1920 (Avril 2012) ;

  • Avocats et officiels du ministère de la justice d’Israël à Jérusalem (Octobre 2013) ;

  • Membres de la maison des Lords assemblés au Palace de Westminster à Londres pour commémorer le 99 anniversaire de la déclaration de Balfour (Novembre 2016) ;

  • Ambassadeurs des nations unies de différentes nations rassemblés à l’occasion d’un événement à New York (Juin 2017)

  • Conférence organisée à Jérusalem par le ministère des Affaires Étrangère d’Israël, le ministère de la justice et le ministère de des affaires du patrimoine de Jérusalem (Novembre 2017) ;

  • Conférence organisée à Jérusalem par le ministère des Affaires du Patrimoine de Jérusalem (Novembre 2018).

bottom of page